Les 5 règles d’or pour créer un CTA

Les 5 règles d’or pour créer un CTA
Le call-to-action (CTA) est un mot ou une succession de mots qui va inciter un prospect à cliquer sur un bouton (cliquez ici, participez au tirage au sort, appelez le 800..; …) et ainsi créer une opportunité de contact pour l’entreprise. Souvent composé d’un verbe d’action, il est positionné après la phrase d’accroche et le texte de présentation dans une newsletter.

Voici une liste des règles d’OR à respecter pour que l’impact soit exhaustif :

  1. Choisir l’emplacement

Les CTA servent à la conclusion de votre emailing. Ce sont eux qui vont donner envie aux prospects de cliquer sur votre emailing et donc générer des leads.

Ils doivent donc être situés au-dessus de la ligne de flottaison* de votre emailing (ligne rouge sur l’exemple ci-dessous). Pour un impact plus important, il est conseillé de le centrer sous le texte du premier article. Dans les pays occidentaux, on lit de gauche à droite et de haut en bas, le sens de lecture est donc une diagonale qui se termine en bas à droite par le call-to-action.

Si votre emailing est composé de plusieurs articles, il faut ajouter des CTA différents en dessous de chacun, en positionnant l’article le plus important en pole position.

*La ligne de flottaison est une limite imaginaire qui détermine la partie visible d’une page web à la partie « non visible », c’est-à-dire la partie accessible seulement si défilement vers le bas via l’ascenseur.

Sur l'exemple ci-contre, le bouton principal a été placé correctement au-dessus de la ligne de flottaison, centré en dessous du texte expliquant la vente globale. D'autres boutons redirigent vers des produits.

  1. Choisir la formulation parfaite

Votre CTA doit contenir une formulation claire, explicite et attractive !

N’hésitez pas à utiliser des verbes d’action, propices aux clics, ils mettent en avant le réel avantage client. Ni trop long, Ni trop court, il doit être concis et pertinent. Choisissez des formules qui vont donner envie aux prospects de cliquer et de suivre votre entreprise :

  • Utilisation de l’impératif : « Craquez sur notre offre »
  • Utilisation de la première personne : « Je craque »

Enfin, le prospect doit pouvoir visualiser la cohérence entre le texte donné et le sujet/l’objet de la newsletter.

  1. Choisir la couleur

Choisissez la couleur de votre bouton en fonction de celle présente dans le fond de la newsletter. Pour que le bouton soit visibile, il doit exister un contraste entre les deux.

Ensuite, essayez d’unifier avec la couleur du logo de votre entreprise ou celle de votre charte graphique. Il est important que les couleurs soient harmonieuses pour que le rendu reste esthétique.

A noter que certaine couleur permettent un meilleur taux de conversion comme le rouge, l’orange ou le vert. C’est aussi pour cela que les graphistes conseillent souvent l’utilisation de l’une de ces couleurs dans la composition de votre charte graphique.

Le choix de la couleur a un réel impact sur la décision d’achat pour 85 % des consommateurs !

  1. Choisir la forme

La forme du bouton, tout comme le texte qui le compose, ne doit pas être ni trop grand, ni trop petit. Vous devez déterminer la taille de ce dernier en fonction de l’environnement dans lequel il est situé. Soyez modéré ! Vos boutons peuvent être aux bords arrondis ou rectangulaires.

A noter que dans vos newsletters, il est préférable que vos boutons ne soient pas une image mais plutôt une couleur de fond avec du vrai texte. Les images n’étant pas toujours visibles en fonction de la boite de messagerie utilisée.

Dans ce contexte, certains clients de messagerie ne lisent pas les «radius ». Vos boutons seront donc généralement aux bords rectangulaires.

  1. Choisir la ponctuation

La ponctuation est un élément important dans la rédaction de contenu tout comme dans l’élaboration d’un CTA.

Ajouter des points d'exclamation « ! » va inciter votre cible à cliquer.

Pensez également à ajouter la notion d’urgence, la notion de gratuité, de promotion, etc. : « Vite, je craque ! » « J’en profite dès maintenant ! » « Gratuit, inscrivez-vous ! »

Conclusion :

Le choix de votre CTA va avoir un impact prononcé sur les résultats de votre campagne d’emailing en B2B.

Il est évident que vous vous adressez à des professionnels, attention donc à soigner votre discours en fonction du secteur d’activité et des fonctions ciblées.
De plus, en B2B, les liens les plus cliquer sur une newsletter sont les liens "miroir", le logo de l'entreprise et les images. Il faut donc veiller à rendre tous ces éléments cliquables !
Découvrez tous nos conseils sur la conception d'une newsletter en lisant notre article !