Qu’y a-t-il derrière le SIRET ?

Qu’y a-t-il derrière le SIRET ?

Le numéro de SIRET est l’identifiant unique d’un établissement d’une entreprise française. Pour bien comprendre de quoi il est composé, quelques définitions s’imposent :

SIRET = SIREN + NIC

SIREN : numéro identifiant unique à 9 chiffres. Ce numéro identifie une entreprise, c’est à dire une personne morale. Par exemple, le siège de Decathlon. Ce numéro ne change jamais lors de la vie de l’entreprise. A ne pas confondre avec la base Sirene, éditée par l’INSEE et disponible en Open-Data.

  • 123 456 789

NIC (Numéro Interne de Classement) : numéro à 5 chiffres désignant l’établissement rattaché à un numéro de SIREN. Si une entreprise avec un SIREN 123 456 789 dispose de trois établissements, elle aura trois NIC et donc trois SIRET :

  • SIRET = SIREN + NIC
  • 123 456 789 00025 = 123 456 789 + 00025
  • 123 456 789 00026 = 123 456 789 + 00026
  • 123 456 789 00027 = 123 456 789 + 00027

SIRET : numéro identifiant unique à 14 chiffres composé du code SIRENE et du code NIC. Ce numéro identifie un établissement, c’est à dire une adresse d’une entreprise. Par exemple, le magasin Decathlon de Poitiers. Une même entreprise peut disposer de plusieurs SIRET avec le même SIRENE. Chaque changement d’adresse engendre donc la création d’un nouveau SIRET.

  • 123 456 789 00025

Siège : le siège désigne le SIRET à l’adresse principale de l’entreprise. Par exemple une entreprise a son siège à Paris sous le SIRET 12345678900025.

Etablissement : l’établissement désigne le SIRET à un adresse différente du siège. Par exemple,  le siège parisien loue un local pour son agence commerciale à Marseille sous le SIRET 12345678900026. On comprend vite que toutes les entreprises ayant le même SIREN appartiennent donc au même groupe.

 

Qui dispose d’un SIRET ?

Le numéro de SIRET est attribué par le greffe du Tribunal de Commerce par l’intermédiaire d’un document officiel : l’extrait K-Bis. Il est l’équivalent du numéro de sécurité sociale pour les personnes morales. On y retrouve les entreprises, les artisans, commerçants, communes et associations.

On a souvent du mal à identifier les SIRET des communes, associations et structures du monde médical, car ces structures n’éditent pour la plupart pas de facture et ne récupèrent pas la TVA. Elles ne sont pas familières de ce type de donnée.

 

Un SIRET pour quoi faire ?

L’intérêt d’associer un SIRET à une ligne de sa base client est multiple :

  • Dédoublonnage : le SIRET est un bon outil pour dédoublonner une base de données. Chaque ligne avec le même SIRET est un doublon réel. Ceci permet de fusionner les historiques de chiffre d’affaires et de limiter le budget marketing.
  • Sinistralité : la base SIRENE permet de savoir si un établissement est fermé, liquidé, déménagé… Ceci permet de mettre à jour la base de prospection. En collaboration avec des opérateurs d’assurance crédit, il est possible d’obtenir un score de solvabilité des entreprises sirétées.
  • Segmentation : la base SIRENE est riche de données de segmentation comme le code NAF qui définit l’activité de l’entreprise et la tranche d’effectif qui en définit la taille salariale.
  • Gestion des groupes : Il est facile de contacter tous les établissements d’un groupe avec lequel on est déjà bien implanté. En effet, il suffit de contacter les SIRET ayant le même SIREN.
  • Enrichissement (appending) : la plupart des bases de données B2B sont enrichies en SIRET et permettent de faire de l’enrichissement de données : contact, téléphone, email, chiffre d’affaires…etc.