Utiliser des emojis dans vos emailings

Utiliser des emojis dans vos emailings

Les émoticônes ou émojis sont monnaie courante dans les échanges via smartphone ou réseaux sociaux. Les marques, elles aussi s’en saisissent pour avoir plus d’impact dans leur communication.

L’objectif principale de leur utilisation est de se distinguer des autres messages et donc d’augmenter le taux d’ouverture et également de créer de la sympathie. Les émojis sont colorés et vivants. De part leur utilisation on instaure une proximité avec le destinataire.

Par contre, attention à leur utilisation en BtoB ! Les échanges commerciaux ne sont pas forcément propices aux émoticônes ; mais ce n’est pas pour autant qu’il faut s’en priver. Il faut juste trouver le bon timing et ne pas sur-exploiter les émojis. Bien entendu, pour avoir une campagne efficace, il faut que votre objet, émoji compris, soit en adéquation avec le thème du message !

L’idéal est donc de mixer saisonnalité + message dans l’actualité du moment + émoticône : hiver et le froid + collection vêtement EPI + flocon de neige ❄.

Exemple d’objets avec un émoji

Sur cet exemple, il est question d’un ballon de foot pour coller à l’actualité de la Coupe du Monde. On utilise un événement marquant pour communiquer.

Autre exemple avec l’utilisation d’un émoticône cadeau qui remplace complètement ce mot dans l’objet.

 

Attention à l’affichage

Selon les logiciels de routage que vous utilisez l’intégration d’un émoji est parfois limitée. Les logiciels comme Inxmail ou Message Business proposent une bibliothèque de symboles :

Pour les solutions ne disposant pas d’aide, vous pouvez utilisez les caractères spéciaux HTML comme par exemple le trèfle : ♣
Dans tous les cas, il faut savoir que l’affichage sera différent d’une solution de message à l’autre / d’un système d’exploitation à un autre.

Si votre messagerie, par exemple Outlook 2010, ne supporte pas les émoticônes, un carré remplacera le ballon, palmier, livre ou autre :

Rassurez vous, on estime qu’environ 80% des messages sont compatibles.

Pour conclure, nos 4 conseils pour insérer un émoticône dans vos objets
– Ne pas en abuser au risque de perdre en crédibilité.
– Placer l’émoji au début de l’objet pour plus d’impact.
– Vérifier l’affichage : comme évoqué ci-dessus
– Tester :  vous pouvez par exemple faire un A/B test en splitant votre envoi en 2 parties. Un objet contiendra l’objet avec l’émoji, l’autre non. Il ne vous reste plus qu’à comparer les statistiques !