Traduire un texte en vue d’un emailing

Traduire un texte en vue d’un emailing

Une entreprise est souvent amenée, si elle s’exporte à l’international, à traduire des textes quels qu’ils soient.

Ces textes sont bien évidemment le reflet de la stratégie choisi par l’entreprise et doivent être traduit de manière irréprochable afin de garder les mêmes valeurs qu’à l’origine.

Lors d’une campagne d’emailing, il s’agit bien évidemment de la même problématique… Comment traduite un texte pour qu’il soit au plus proche du message sans pour autant toucher au sens et aux valeurs partagées ?

 

Quelques chiffres :

  • Il existe près de 7000 langues différentes dans le monde
  • Le français est la troisième langue des affaires dans le monde
  • Le chinois est la langue la plus parlée avec 2 milliards de locuteurs
  • Près de 30% des internautes sont anglophones

 

  1. Choisir le langage adapté

S’implanter dans un nouveau pays afin d’acquérir de nouveau client et développer son activité est une force qu’il faut savoir gérer.

Il ne suffit pas d’avoir une personne bilingue. Cette personne doit avoir les capacités de traduction adéquates : connaitre le vocabulaire à employer dans le secteur d’activité précis ; connaitre la culture de pays visé ; etc.

Traduire un emailing ne signifie donc pas une traduction « mot à mot » mais une réelle implication de l’auteur. Ce dernier doit être capable de rendre le contenu attrayant tout en gardant les valeurs et le sens désiré.

Si vous choisissez de traduire vos éléments de communication tels que vos campagnes d’emailing, vous devez vous assurez que cela en vaut la peine. Le marché qui est le vôtre doit avoir un bon rayonnement. Ne traduisez pas vos textes pour quelques clients, ou alors choisissez de les mettre en anglais, première langue des affaires dans le monde !

  1. La traduction

Il est fortement conseillé de passer par un traducteur professionnel afin d’éviter toute erreur. Une personne complètement bilingue mais qui ne connait pas le champ lexical utilisé dans votre secteur ne sera pas apte à traduire un texte. De même, choisissez votre agence de traduction en fonction du secteur d’activité à traduire. Le champ lexical n’est pas le même si vous vous adressez à l’Industrie ou au secteur de la mode !

Un second point important est que le traducteur doit avoir pour langue native la langue vers laquelle vous souhaitez traduire vos textes. Ce choix permet d’éviter de nombreuses erreurs de traduction puisque le traducteur connait le langage de destination avec les caractéristiques qu’il comporte.

Pour bien traduire vous devez prendre garde à certains éléments :

  • Le sens du texte : Vous devez déterminer quel est le but du texte de base afin de ne pas s’en détourner.
  • La culture du pays : intonation, ton, mot ou expression à éviter.
  • Les langages exprimés dans les pays en fonction de la région habitée : En Suisse, chaque région parle une langue différente et ne comprend pas les autres langages. Il faut donc segmenter votre base en fonction de la langue parlée dans la région à prospecter : Italien, français, allemand…

Exemple d’un emailing envoyé en Suisse et segmenté en français, allemand et italien :

 

 

  1. Lancement de l’opération marketing

Avant de lancer votre opération, faites vérifier vos textes par des personnes bilingues qui pourront donner leurs avis. Vérifier que la date de lancement de campagne soit en concordance avec les horaires et les habitudes de vos interlocuteurs.

 

Pourquoi passer par un traducteur professionnel ?

Vous avez un petit budget mais souhaitez tout de même exporter votre savoir-faire à l’étranger ? Il reste évident que passer par un traducteur professionnel va vous coûter de l’argent. Néanmoins, pensez au temps que cela prendrait à une personne de votre service afin de traduire des textes sans même connaître le champ lexical à utiliser… De plus, il sera susceptible de faire des fautes diverses (syntaxe, grammaire, etc.) qui pourraient donner une mauvaise réputation à votre marque/entreprise. Le temps qu’il passerait à rédiger l’empêcherait de réaliser ses tâches quotidiennes.