Serveur mail blacklisté, que faire ?

Serveur mail blacklisté, que faire ?

Introduction

Le blacklistage signifie que votre adresse IP ou votre nom de domaine est signalé comme SPAM. De ce fait votre serveur est banni. Dans cet article vous découvrirez comment éviter d'être en blacklist, comment en sortir ou encore comment savoir si votre serveur est en liste noire.

Qu’est-ce que le principe de blacklist ?

La blacklist (ou liste noire) est un mécanisme de sécurité mis en place par les fournisseurs d’accès internet ainsi que les services de courriers électroniques, tels que Gmail, Outlook ou Yahoo. Ce mécanisme va chercher à évaluer la réputation de l’expéditeur via le Send Score (note de réputation allant de 0 à 100).

Le Send Score va donc jouer sur la délivrabilité du message à savoir si votre message se retrouvera en boite de réception, en spam ou bloqué.

Les webmails utilisent leur propre service de liste noire appelé RBL (Real-time Blackhole List). Il est donc possible que votre mail parvienne dans la boite de réception d’Outlook mais soit mis en spam par un Gmail par exemple.

Comment savoir si mon serveur est blacklisté ?

Des outils comme Mxtoolbox ou Spamhaus permettent d’identifier si l’adresse IP de votre nom de domaine est en blacklist. Pour connaitre l’adresse IP publique de votre serveur, rendez-vous sur whoishostingthis.com et saisissez le nom de domaine utilisé pour vos envois.

Il existe 2 catégories de blacklist de noms de domaine. Celles qui analysent les adresses (URI) des sites web en spam puis celles qui référencent les noms de domaine présents dans un email. La plus connue dans cette catégorie est à nouveau Spamhaus.
Les deux plus grandes blacklists de type URI sont SURBL et URIBL

CBL, Barracuda et SORBS sont aussi des services de listes noires très courants.

Comment sortir de la blacklist ?

Afin d’être retiré d’une blacklist il faut effectuer une demande de delisting à la blacklist en question. Mais avant de faire votre demande veillez à bien identifier ce qui a causé votre mise en liste noire ainsi que les actions correctrices qui justifient un déblocage. La plupart des blacklists vous demanderont des explications.

Le temps de traitement dépendra de la précision de votre explication. En effet si votre explication est claire et bien justifiée, il est possible que votre IP ou votre nom de domaine soit rapidement supprimé de la liste. Par contre, si votre explication n'est pas claire alors vous risquez de rester en liste noire et de devoir refaire une demande en précisant davantage.

Nos conseils pour ne pas être blacklisté

Voici quelques conseils pour éviter d’être blacklisté :

- Avoir une adresse IP propre à votre entreprise. Si vous communiquez votre adresse IP avec d’autres clients sur le routeur ou chez votre hébergeur, vous pouvez finir blacklisté à cause du mauvais comportement d'autres utilisateurs.

- Authentifier votre domaine d'envois pour optimiser la délivrabilité de vos messages.
En savoir plus sur l'authentification

- Adaptez vos messages et ayez un comportement marketing respectueux. Si vous répétez des envois à un client celà peut être pénible. De plus, envoyer plusieurs fois une offre pour un produit à un client qui vient d’acheter ce produit, sera inutile, couteux et risque de vous mettre en blacklist.

- Bien gérer vos désinscrits ! La RGPD, impose de proposer un lien de désinscription sur chacun de vos mails. Il est donc important d'avoir une base de données à jour, en supprimant les désinscrits pour ne plus les contacter.

Conclusion

Soyez attentifs aux résultats de vos campagnes et vérifiez régulièrement que votre serveur ne soit pas blacklisté. Si c'est le cas appliquez correctement les conseils que nous vous avons livré.

Inscrivez-vous à notre newsletterDéveloppez votre Happy Business !

Recevez gratuitement chaque mois 4 nouveaux articles sur le monde du digital !