Concevez un objet pertinent en 8 points

Concevez un objet pertinent en 8 points

Rédiger un bon objet pour vos campagnes d’emailings en B2B c’est vous assurer une bonne délivrabilité, capter l’attention de votre prospect, le convaincre d’ouvrir l’email et l’inciter à cliquer… Néanmoins, certaines expressions restent à bannir de votre champ lexical ! Explications …

    1. Captez l’intérêt avec un message clair

Vous l’avez compris, il n’est pas question de perdre votre prospect/client dans une expression farfelue et implicite. Allez droit au but !
Les professionnels reçoivent environ 15 emails de prospection par jour (source EMA B2B). C’est donc peu dire que, si votre objet ne fait pas référence à secteur pertinent et ciblé, il aura peu de chance d’être ouvert !

• Exemple 1 : Créidéo écrit à ses clients ou à des prospects fraîchement contactés. L’entreprise ne se voit donc plus obligée de se présenter mais peu jouer sur son offre. Un objet qui va donner envie de cliquer avec une offre limitée dans le temps.
Objet de la campagne : Il n'est pas trop tard...
creideo

• Exemple 2 : Apex propose la revente de machines-outils. L’objet de la newsletter est donc efficace afin que le destinataire n’ait pas à chercher la raison de l’envoi. Le lieu vient ainsi compléter cette information.
Objet de la campagne : Destocking of machine tools in Saint Etienne (France)
apex

    2. Rendez votre objet visible dans son intégralité

Ne vous perdez pas dans des explications interminables. Votre objet doit être court ! On ne cesse de le répéter, les blagues les plus courtes sont les meilleurs… Imaginez-vous recevoir des quinzaines d’emails de prospection et être obligé d’ouvrir le mail pour connaître la raison de l’envoi ? Autant vous dire qu’au bout de 5 emails reçus, vous stoppez toute lecture et les emails vont directement à la corbeille !

Alors, pour faire simple, optimiser votre objet, c’est aussi sélectionner les mots/expressions courtes qui permettront un réel impact.

• Exemple : Sofinor a récemment écrit aux professionnels de l’industrie afin de proposer des équipements en Inox.
Objet de la campagne : Votre partenaire Inox pour l'industrie

sofinor

Ci-dessous, retrouvez la liste des capacités par boites mail (source sendinblue)

Limitation de la longueur de l’objet par boite de messagerie
Webmail Nombre de caractères affichés
gmail 77
outlook 60
laposte 45
yahoo 77
orange 30

    3. Donnez les informations importantes en début d’objet

La pertinence de votre objet va dépendre de son contenu en début de ligne. Comme vous avez pu le lire dans le point juste au-dessus, l’intégralité de votre objet n’est pas visible en fonction de sa taille et des boites mails utilisées. Il est donc conseillé de placer les termes important en début de phrase.

    4. Liez l’objet au thème de votre emailing

Si le but de votre campagne emailing est de vendre un produit et/ou service X, votre objet devra contenir les termes adéquats afin de ne pas brouiller le destinataire. Ainsi, pour vendre votre produit X, vous allez devoir créer un lien avec le texte de votre objet ! Mettre un objet alléchant avec des mots forts, vous permettra une belle ouverture mais que se passera t’il quand le contact se rendra compte que le contenu n’est, de fait, pas adapté ?

- Exemple ci-dessous : L’agence de marketing Business Link écrit à une cible très particulière d’entreprises présentes lors d’un événement. Le rappel de cet événement est donc important dans l’objet. Le but étant ici de proposer des fichiers de prospection aux entreprises présentes lors du salon et ce, sur un secteur bien précis !
L'objet était également personnalisé avec le nom de l'entrpreise qui le recevait.

Objet : Concernant la participation de "entreprise personnalisée" au SEPEM de Douai

blink

    5. Personnalisez votre objet

C’est une technique qui a prouvé son efficacité à plusieurs reprises ! Les destinataires apprécient le fait que l’emailing leur soit directement adressé ou bien même qu’il exprime un sujet qui les concerne. Votre message aura plus de chance d’être ouvert s’il contient un objet personnalisé avec :
      • Le nom du produit concerné
      • Le nom/prénom du contact
      • La ville du client/prospect
      • La raison sociale de l’entreprise

- Exemple : Airflux a lancé une campagne de prévisions sur les fortes chaleurs. Afin de capter l’attention du client, l’objet contenait le type de compresseur utilisé par ce dernier. Un moyen concret pour proposer la maintenance de ces appareils !

Objet : Entretien de votre "Personnalisation avec le nom de l'équipement"

airflux

    6. Jouez sur l’actualité

Votre objet peut également être composé d’un fait d’actualité précis. Cependant, il reste à utiliser avec parcimonie lorsque l’on ne connait pas la finalité de cette actualité !

Utilisez un fait actuel que l’on va lier au contenu de la newsletter va engendrer une hausse du taux d’ouverture mais le contenu sera le seul décideur du réel impact de votre emailing. Travaillez donc votre emailing afin qu’il soit, lui aussi, adapté à ce fait d’actualité ! (Exemple n°1)

A faire aussi, les décomptes lors des relances pour des événements. La situation d’ « urgence » peut donner envie aux différents destinataires de cliquer sur votre emailing ! (Exemple n°2)

- Exemple 1 : Une société a utilisé le fait d’actualité « Les gilets jaunes » pour proposer à l’achat les fameuses tenues réfléchissantes.

Objet : Gilets jaunes, êtes-vous équipés ?
gilets-jaunes

- Exemple 2 : LMI – J-7. L’annonceur a souhaité communiquer sur la courte échéance avant la date de l’événement afin d’inciter les contacts à s’inscrire.

Objet : J-1 Invitation LMI Awards le 15 mars - 18h30
lmi

    7. Ajoutez-y des fioritures

Fortement utilisés en B2C, les emojis et autres fioritures restent moins courantes en B2B. Mais il n'en est pas moins que leur utilisation peut apporter un côté « fun » et plus sympathique à votre emailing.

Notre conseil ? Les utiliser principalement sur votre fichier client et non sur des prospects.

- Exemple : Business Link a envoyé des invitations à ses clients pour un apéritif sur le thème de la Ste Patrick. L’occasion d’ajouter un côté plus attractif à votre objet !

blinkemoji

    8. Attention de ne pas utiliser de spam words

C’est ici le point le PLUS important ! Vous pouvez lire notre article sur "Comment éviter de tomber en Spam?"

Si votre objet contient un terme ou une expression surveillé(e) par les fournisseurs de messagerie, votre emailing peut passer en spam. Cela peut vite conduire à des taux d’ouverture et de clic désastreux allant même jusqu’à bloquer le nom de domaine utilisé...

Veuillez trouver ci-dessous quelques catégories de mots à éviter :
      • Les mots à connotation sexuelle : sexe, hot, sexy, etc.
      • Les mots financiers : casino, gratuit, promotion, etc.
      • Les expressions incitant à une action immédiate : inscrivez-vous gratuitement aujourd’hui, etc.

Petit conseil supplémentaire : Evitez également les mots en majuscules. Ils peuvent eux aussi vous placer les indésirables !

    CONCLUSION

Un objet bien rédigé sera donc la force de votre emailing car c’est la première chose que le client/prospect verra à l’écran. Prenez donc le temps de le travailler correctement en réalisant des listes non exhaustives jusqu’à l’obtention de l’objet final.

Si un doute existe entre deux objets possibles, vous pouvez à tout moment réaliser des tests AB testing sur une partie de la base et envoyer la meilleure version au fichier restant !

Inscrivez-vous à notre newsletterDéveloppez votre Happy Business !

Recevez gratuitement chaque mois 4 nouveaux articles sur le monde du digital !