Les questions à se poser avant de créer un site vitrine

Les questions à se poser avant de créer un site vitrine

Le premier réflexe des acheteurs aujourd’hui est de chercher sur internet des informations sur le produit ou service qu’ils souhaitent acquérir. Dans un second temps, ils se renseignent sur l’entreprise qui propose ce produit ou cette prestation. Même si vous n’êtes pas un pur-player du web, vous devez exister sur internet pour exister commercialement dans le monde réel. Cette recherche de réassurance se fera via un site vitrine.

Quels sont les objectifs du site?

Ce site ne sera pas marchand, mais il est là pour générer de ventes quand même, de façon indirecte.
Un site vitrine est là pour générer des appels, des demandes de contact et de devis par formulaires et/ou des visites physiques sur un point de vente.

Un site vitrine sera souvent décliné dans une autre langue. Préférez un site bien traduit en anglais qu’un site traduit en 7 langues, mais mal suivi. Ditez-vous qu’un étranger prêt à acheter à l’international va taper ses requêtes en anglais, pas dans sa langue. Sur cette exmple, les langues FR et EN représentent.

Il faut déterminer si votre site se doit d’être responsive, c’est-à-dire accessible sur les mobiles. Pour ce faire, il faut déterminer quelle part de votre visitorat actuel accède à votre site via un support mobile. Tous les outils d’analyses de trafic donnent cette information. Sur cette exemple, le mobile (4,15%) n’est pas indispensable, les tablettes affichant correctement un site classique.

Définir les ressources disponibles en interne.

Il est capital d’avoir un pilote dans l’avion.
Un site web est vivant et demande qu’on lui consacre du temps. Il faudra définir qui va gérer les contenus du site (produits, services, références clients, actualités, traductions…), qui va gérer les retours du site (demandes par formulaires, appels entrants) et enfin qui va gérer la communication institutionnelle et RH (annonces, recrutement, infos sur l’entreprise).
Si vous souhaitez mettre en avant vos références client, il faudra leur demander l’autorisation de les citer et de reproduire leur logo.

Ce travail de production de contenu est souvent sous-estimé par l’entreprise qui se lance dans le projet d’un site vitrine, prétendu simple à gérer. D’autant qu’aujourd’hui, les infos et actualités du site sont répliquées sur les réseaux sociaux. Voir notre article sur Linkedin

Observez vos concurrents avant de vous lancer

Vos confrères se sont posés les mêmes questions que vous alors profitez de leur expérience. Regardez comment ils ont présenté leur produits et services, comment ils ont organisé et hiérarchisé l’information.

Définir l’arborescence

L’arborescence de vos menus va structurer votre site.
Votre premier réflexe sera de l’organiser par produit : tube carré, tubes ronds, ressorts…etc.
Mettez-vous à la place de vos clients et prospects qui cherchent une solution à leur problème et préférez une organisation par thématique client : secteur agroalimentaire, secteur de la métallurgie, secteur du bâtiment.

Choix du CMS (Content Management Software)

Selon le type de contenu et ce qu’on attend du site, on va choisir l’outil de gestion de contenu adapté.
Dans le cas d’un site vitrine, les CMS WordPress, Drupal et Joomla sont les plus adaptés.
Ils ont tous l’avantage d’être Open-source, et d’être très répandu. WordPress est le plus simple, le plus accessible et le plus utilisé. Joomla a la faveur des développeurs et Drupal est connu pour sa puissance.

Définir le zoning

C’est l’étape primordiale dans la construction du site : définir les zones et leurs fonctions. Les sites vitrine n’échappe pas à cette régle, même si sa structure est plus simple:

  • Le header (logo, baseline, moteur de recherche, téléphone, choix de la langue)
  • Le menu principal (qui sommes-nous, produits, services, références, téléchargements, contact)
  • La zone de contenu principale qui reprend le contenu variable
  • Les formulaires (newsletter, contact, devis…)
  • Le footer, qui reprend les informations techniques et légales.

 

Les formulaires sont le nerf de la guerre des sites vitrine, n’hésitez pas à les multiplier et à exiger que les internautes s’identifient pour accéder à l’information, voici un exemple de hiérarchie dans la donnée exigée. Inutile de demander à un abonné de newsletter son adresse postale.

Donnée Inscription
à la newsletter
Télé-chargement de PDF Demande de rappel Formulaire de Contact Demande de devis
Email X X X X X
Société X X X X
Téléphone X X X
Contact X X X
Adresse postale X
Sujet du message X X
Commentaire X X
Info propres au devis X

Ce type de collecte fait partie intégrante des stratégie de lead-nurturing.

Hébergement

Normalement, un site vitrine ne demande pas de ressources très importantes et un hébergement de base est suffisant pour gérer le peu de contenu. Par contre, un certificat https vous assurera un bon référencement sur les moteurs de recherche.

Développements spécifiques ou modules

Normalement, un site vitrine ne nécessite pas de développement spécifique.

Vous pouvez intégrer une carte de vos commerciaux, de vos agences ou de vos points de vente avec Google Maps

Vous pouvez développer un configurateur de produit pour générer de la demande de devis en ligne. Voir notre article sur les configurateurs web.

Animation du site

Maintenant que vous avez une voiture, il faut y mettre de l’essence.
Référencez votre site sur tous vos supports (carte de visites, brochures, signatures email), sur les portails professionnels et sur les expressions clés de votre métier.

Nos derniers articles